Festival l'histoire à venir

Venir à l’histoire

Des rencontres ponctuelles dès septembre

En raison des nouvelles mesures sanitaires, des rencontres Venir à l’histoire ont été annulées ou reprogrammées. Retrouvez ici le programme mis à jour.

À (ré)écouter : les podcasts des conférences et des labos de l’édition 2018 et 2019 sur le site de Radio Radio

Participation libre et nécessaire. Pourquoi et qu’est-ce que c’est ?

Nous avons choisi de ne pas faire payer l’entrée des différentes manifestations. Cela ne signifie pas que la production du savoir, la diffusion des connaissances et la culture sont gratuites. Elles ont un coût qu’il faut assumer collectivement, mais personne ne doit être empêché d’y accéder pour des raisons financières. S’il est de la responsabilité des institutions publiques, de l’université, des collectivités territoriales, des bibliothèques, des associations, comme des chercheurs, éditeurs, libraires, théâtres, de concourir à cette accessibilité (tous les intervenants participent de manière bénévole, comme de nombreux membres de l’équipe organisatrice et l’ensemble des bénévoles), il est aussi de notre responsabilité collective de la rendre possible. Cette participation est essentielle : c’est ce qui permettra la pérennisation de L’histoire à venir à Toulouse.

Des urnes seront placées à l’entrée les lieux où se dérouleront les événements. Chacun est libre de donner ce qu’il veut, en fonction de ses moyens et de ce qu’il estime être la valeur des rencontres auxquelles il a participé.

À vos dons !